3 choses à savoir sur le vin Corbières

Le Corbières est un vin français d’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Il est produit au sud de l’Aude sur une zone assez vaste. Le Corbières est la première appellation en volume du Languedoc et la quatrième en France. Découvrez ici 4 nouvelles choses sur le vin Corbières.

Le Corbières est la quatrième appellation de France

L’appellation Corbières regroupe 15000 ha de vigne dont le tiers revendiqué en AOC. Cela fait de lui la quatrième appellation de France. On retrouve dans ce lieu plus de 1200 producteurs et 223 caves particulières. À cela, s’ajoutent 23 caves coopératives et une production qui avoisine les 400000 hl. Le rendement moyen obtenu dans la région est de 37 hl/ha. Le corbières vin est rouge à 86 %, blanc à 3 % et rosé à 11 %. Il est également important de noter que le tiers de la production est vendu à l’exportation. 

Le Corbières comprend 4 grandes zones de production

L’appellation Corbières regroupe 87 communes. La zone est généralement très ensoleillée et parsemée de collines rocheuses. On y retrouve toute l’année des vents du nord-ouest sains et surtout secs (ce qui favorise les traitements). En ce qui concerne les terres cultivables, on retrouve des sols argilo-calcaires avec quelques variétés :

  • Les sols argilo-calcaires dans les Corbières d’Alaric ;
  • Les terrasses caillouteuses dans les Corbières centrales ;
  • Les grès rouges à Boutenac ;
  • Les calcaires coralliens en Corbières Méditerranée.

De façon générale, il est possible de catégoriser les Corbières en 4 grandes zones de production que sont :

  • Les Corbières centrales : elles s’étendent au sud de la vallée de l’Aude ;
  • Les Corbières maritimes : elles sont en bord de mer ;
  • Les Corbières d’Alaric : avec un climat plus savoureux, elles sont au nord-ouest ;
  • Les Hautes-Corbières : elles sont en région montagneuse.

Les Corbières : c’est plus d’un siècle de bataille

Il est vrai que la présence des vignes remonte à l’époque des Romains et des Grecs. Toutefois, elles doivent leur résurrection aux abbayes. Quant à l’exposition du vignoble, elle a été favorisée par de nombreux facteurs isolés. Il s’agit de :

  • La percée du canal du midi ;
  • La destruction des oliveraies par les hivers rudes ;
  • La voie ferrée au XIXème siècle.

Vers les années 1908, les fraudes se sont installées sur le marché. La surproduction a conduit les vignerons des Corbières vers une meilleure organisation. On a donc assisté à la création d’un syndicat de défenses. Cela a permis la délimitation de l’aire de production en 1920 et l’obtention du label AOVDQS en 1951. C’était la première grosse récompense pour tout le travail accompli dans les Corbières.

Au cours de l’année 1985, les Corbières obtiennent la récompense en AOC. Ce n’est qu’en 2013 que le syndicat déposait une demande officielle auprès de l’INAO pour la hiérarchisation de la production.

Vous Aimerez Aussi

A propos de l'Auteur: Bastien

Je suis Œnologie en région Parisienne. Les vins, c'est ma passion. Attention toutefois de boire avec modération svp !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.